Agro-alimentaire

 

Une conserverie de tomates  envisageait la réalisation d’une station de traitement de ses effluents pollués afin de protéger le milieu naturel dès la mise en activité de cet établissement et s’est rapproché d’EMO pour les accompagner dans leur projet.

Les charges polluantes ont été établies en considérant le débit en période de pointe de production, et les concentrations en éléments polluants sont issus de mesure effectuées sur des rejets provenant d’une usine ayant le même type de production.

Toutefois sans connaissances fiables des futurs effluents tant en concentration de pollution, qu’en débit, EMO a préconisé de réaliser une première phase de travaux constituée par un prétraitement poussé permettant un abattement de plus de 50% de la pollution organique (DCO et DBO5) et de plus de 90% des MES. En attendant la deuxième phase de travaux qui permettra une garantie de traitement supérieure, et comprise entre 95% et 98% sur la pollution organique, les effluents pourront être utilisés en irrigation des parcelles agricoles situées à proximité de l’usine. Pour cette première phase de travaux nous avons opté pour une solution nécessitant d’un espace réduit au maximum, s’intégrant au mieux dans le site existant et laissant suffisamment de place disponible pour les extensions futures de l’unité de traitement.

Après l’installation de cette unité de traitement, les matières recueillies seront concentrées dans un épaississeur où le taux de matières sera voisin de 60 g/l, avant évacuation soit complément nutritif pour l’agriculture, soit pour une mise en décharge. Afin de limiter le nombre de rotations de citernes pour l’évacuation des matières nous proposons en option l’installation d’une déshydratation par filtre à bandes qui permettra de réduire par 3 à 4 le volume à évacuer. Les matières, devenues pelletables, seront alors concentrées à 180 g/l environ.

Configuration de l’installation :
– poste de pompage vers flottation,
– unité de flottation,
– pompage et stockage des boues,
– traitement des boues sur une unité de déshydratation.

 

EMO France dispose de nombreuses références dans tous types d’industrie : agroalimentaire, abattoir, brasserie, métallurgie, textile, chimie, pharmacie, mines, carrières, pétrole, gaz …
Une problématique, un équipement, une solution !

Dans le cadre de l’agrandissement de la station d’épuration des eaux usées de l’usine un moutardier de renom à  sollicité le savoir-faire et l’expérience d’EMO  pour la mise en place de :

un tamis rotatif 500 µ en entrée de station, de capacité 25 m³/h,
un flottateur d’une capacité de 25 m³/h pour le prétraitement physico-chimique des effluents en amont du traitement biologique,
une table d’égouttage pour épaissir alternativement les boues biologiques et les boues digérées (digestion des restes de production et de matières premières, des refus du tamis, des boues du flottateur et des boues biologiques épaissies).

 

EMO France dispose de nombreuses références dans tous types d’industrie : agroalimentaire, abattoir, brasserie, métallurgie, textile, chimie, pharmacie, mines, carrières, pétrole, gaz …
Une problématique, un équipement, une solution !